La lettre suivante vous est rendue disponible par le Département Des Moments.

Lettre aux aînés (Porte-Bonheur)

Une grande pulsion monte présentement en moi, où j’ai un grand besoin de vous partager ce que je ressens en ce moment, en pensant à vous tous. Vous qui, comme moi, avez eu une vie bien remplie : remplie de soleil, de fleurs, mais aussi de pierres et de montagnes à gravir.

Devant cette page blanche où je me demande comment puis-je exprimer ce que je ressens, comment trouver les mots qui seront à la hauteur, des mots qui auront la force et la puissance, ainsi que la plus grande douceur, un seul mot me vient en tête, et c’est MERCI. Y a-t-il mot plus grand?

Nombre de fois dans ma vie vous m’avez témoigné de votre amour, vous m’avez touché par vos histoires de vie, vos grands bonheurs et aussi vos grands malheurs et grandes tristesses. Vous m’avez accepté dans vos familles et m’avez offert le grand bonheur de vous accompagner dans vos moments de grand bonheur, vos fêtes de famille. Vous m’avez permis de vous épauler et vous réconforter dans vos moments les plus difficiles.

Ce que je ne vous ai certainement jamais dit, c’est qu’en vérité, c’est vous qui m’avez sauvé la vie à plusieurs reprises. Vous m’avez supporté, m’avez encouragé, m’avez donné votre amour inconditionnel, et cela m’a permis de passer à travers plusieurs étapes difficiles de ma vie. C’est à mon tour de vous dire : MERCI, VOUS M’AVEZ SAUVÉ LA VIE.

Toutes mes pensées sont pour vous présentement mes amis, oui mes amis, parce que pour moi, la plus grande qualité chez un ami, c’est la fidélité et l’amour que l’on se porte, le respect que l’on a l’un pour l’autre, et c’est ce que j’ai toujours ressenti entre vous et moi. Vous avez été ma force, vous m’avez permis de faire ce que j’aimais le plus au monde, c’est-à-dire ma musique.

Dans ces moments où, nous les gens qui vivent longtemps 😉 (j’aime bien nous appeler comme ça hi hi), sommes tous confinés et éloignés de nos familles, ça nous fait prendre conscience de l’importance que nous avons tous l’un pour l’autre. Aujourd’hui tous et chacun, je vous prends dans mes bras, et je vous fait le plus merveilleux des câlins. Et je vous dit encore MERCI, merci, parce que je n’ai encore trouvé le mot plus grand.

Ce que je nous souhaite c’est certain, c’est qu’on puisse conserver la santé, mais aussi qu’après toute cette histoire, on puisse tous se retrouver dans un monde meilleur, un monde d’amour, oui d’amour, non seulement l’amour entre nous, mais l’amour de ce qui nous entoure, l’amour et le respect de la terre, et de ce qui ne nous appartient pas finalement. Je nous souhaite d’avoir davantage une conscience des autres, de retrouver le sens du partage et de la simplicité.

En attendant mes bons amis, ce que je peux vous dire c’est de continuer d’écouter de la musique, dansez, chantez, et sachez que vous êtes tous très présents dans mon cœur, et que vous avez fait toute la différence dans ma vie. Prenez bien soin de vous.

Je vous aime!

Patrick Norman xxx

La lettre suivante vous est rendue disponible par le Département Des Moments.

Lettre aux aînés (Porte-Bonheur)

Une grande pulsion monte présentement en moi, où j’ai un grand besoin de vous partager ce que je ressens en ce moment, en pensant à vous tous. Vous qui, comme moi, avez eu une vie bien remplie : remplie de soleil, de fleurs, mais aussi de pierres et de montagnes à gravir.

Devant cette page blanche où je me demande comment puis-je exprimer ce que je ressens, comment trouver les mots qui seront à la hauteur, des mots qui auront la force et la puissance, ainsi que la plus grande douceur, un seul mot me vient en tête, et c’est MERCI. Y a-t-il mot plus grand?

Nombre de fois dans ma vie vous m’avez témoigné de votre amour, vous m’avez touché par vos histoires de vie, vos grands bonheurs et aussi vos grands malheurs et grandes tristesses. Vous m’avez accepté dans vos familles et m’avez offert le grand bonheur de vous accompagner dans vos moments de grand bonheur, vos fêtes de famille. Vous m’avez permis de vous épauler et vous réconforter dans vos moments les plus difficiles.

Ce que je ne vous ai certainement jamais dit, c’est qu’en vérité, c’est vous qui m’avez sauvé la vie à plusieurs reprises. Vous m’avez supporté, m’avez encouragé, m’avez donné votre amour inconditionnel, et cela m’a permis de passer à travers plusieurs étapes difficiles de ma vie. C’est à mon tour de vous dire : MERCI, VOUS M’AVEZ SAUVÉ LA VIE.

Toutes mes pensées sont pour vous présentement mes amis, oui mes amis, parce que pour moi, la plus grande qualité chez un ami, c’est la fidélité et l’amour que l’on se porte, le respect que l’on a l’un pour l’autre, et c’est ce que j’ai toujours ressenti entre vous et moi. Vous avez été ma force, vous m’avez permis de faire ce que j’aimais le plus au monde, c’est-à-dire ma musique.

Dans ces moments où, nous les gens qui vivent longtemps 😉 (j’aime bien nous appeler comme ça hi hi), sommes tous confinés et éloignés de nos familles, ça nous fait prendre conscience de l’importance que nous avons tous l’un pour l’autre. Aujourd’hui tous et chacun, je vous prends dans mes bras, et je vous fait le plus merveilleux des câlins. Et je vous dit encore MERCI, merci, parce que je n’ai encore trouvé le mot plus grand.

Ce que je nous souhaite c’est certain, c’est qu’on puisse conserver la santé, mais aussi qu’après toute cette histoire, on puisse tous se retrouver dans un monde meilleur, un monde d’amour, oui d’amour, non seulement l’amour entre nous, mais l’amour de ce qui nous entoure, l’amour et le respect de la terre, et de ce qui ne nous appartient pas finalement. Je nous souhaite d’avoir davantage une conscience des autres, de retrouver le sens du partage et de la simplicité.

En attendant mes bons amis, ce que je peux vous dire c’est de continuer d’écouter de la musique, dansez, chantez, et sachez que vous êtes tous très présents dans mon cœur, et que vous avez fait toute la différence dans ma vie. Prenez bien soin de vous.

Je vous aime!

Patrick Norman xxx